Sommaire

Entre 2009 et 2019, le volume de déchets ménagers et assimilés destiné au recyclage est passé de 37 % à 46 %. Inversement le volume de déchets destiné à être stocké est passé de 27 % à 18 %. À l’instar des volumes collectés par habitant, la part de valorisation des ordures ménagères et assimilées est très variable d’un département à l’autre.

En bref

Mode de traitement de déchets et de production de ressources, le recyclage, matière et organique, constitue en France l’un des sept piliers de l’économie circulaire. À l’inverse, l’élimination des déchets, par incinération ou par stockage, est une source importante de pressions sur l’environnement.

Traitement des déchets ménagers et assimilés

Entre 2009 et 2019, le volume de déchets ménagers et assimilés destiné au recyclage est passé de 37 % à 46 %. La loi du 12 juillet 2010 (loi Grenelle II) fixe deux objectifs : augmenter le recyclage des déchets ménagers et assimilés à hauteur de 35 % en 2012 et de 45 % en 2015. Si la première cible de 35 % de recyclage a été atteinte en 2012, la deuxième l’a été avec retard.

En 2019, plus du tiers des déchets ménagers et assimilés est encore destiné à être incinéré. Cette part est en légère augmentation par rapport à 2009. À l’inverse, la part des déchets destinés à être stockés diminue nettement, de – 58 % sur la période observée, mais représente encore 18 % du volume total des déchets ménagers et assimilés.

titre à taper ici Source : Ademe, enquête Collecte. Traitement : SDES, 2021.
Les données Télécharger les données de la figure 3369 (Comma Separated Values, 997 octets) Télécharger l'image de la figure 3369 (svg, 112.9 ko)
Figure 3369

Évolution de la destination des déchets ménagers et assimilés

Entre 2009 et 2019, le volume de déchets ménagers et assimilés destiné au recyclage est passé de 37 % à 46. En 2019, plus du tiers des déchets ménagers et assimilés est destiné à être incinéré, part est en légère augmentation par rapport à 2009. La part des déchets destinés à être stockés diminue de – 58 % sur la période.

Recyclage des ordures ménagères et assimilées par département

À l’instar des volumes collectés par habitant, la part de valorisation des ordures ménagères et assimilées est très variable d’un département à l’autre. Dans huit départements, le taux de déchets orientés vers le recyclage dépasse les 60 % : Charente-Maritime, Hérault, Manche, Morbihan, Pyrénées-Atlantiques, Saône-et-Loire, Deux-Sèvres, Somme, Vendée. Cette part est nettement plus faible (inférieure à 18 %) dans les Alpes de Haute Provence, le Var, en Corse-du-Sud, ainsi qu’en Guadeloupe et Guyane.

titre à taper ici Note : le taux de recyclage représente les flux de déchets orientés vers le recyclage. Il ne représente pas le ratio de déchets ayant été valorisés.
Les données Télécharger les données de la figure 3368 (Comma Separated Values, 997 octets) Télécharger l'image de la figure 3368 (svg, 217.7 ko)
Figure 3368

Taux de recyclage des ordures ménagères par département en 2019

La part de valorisation des ordures ménagères et assimilées est très variable d’un département à l’autre. Dans huit départements, le taux de déchets orientés vers le recyclage dépasse les 60 % : Charente-Maritime, Hérault, Manche, Morbihan, Pyrénées-Atlantiques, Saône-et-Loire, Deux-Sèvres, Somme, Vendée. Cette part est nettement plus faible (inférieure à 18 %) dans les Alpes de Haute Provence, le Var, en Corse-du-Sud, ainsi qu’en Guadeloupe et Guyane.

Ressources

  • Les indispensables

    Déchets

    Site de l’agence de la transition écologique (Ademe)

    Visualiser Déchets

  • Les indispensables

    Sinoe déchets

    Site Sinoe déchets de l’agence de la transition écologique (Ademe)

    Visualiser Sinoe déchets

  • Les indispensables

    10 indicateurs clés pour le suivi de l’économie circulaire - Édition 2017

    La transition d’une économie linéaire vers une économie plus circulaire est-elle effective ? Cette publication, composée de 10 fiches indicateurs et d’un tableau de bord, offre un premier suivi national de l’économie circulaire.

    Visualiser 10 indicateurs clés pour le suivi de l’économie circulaire - Édition 2017

  • Les indispensables

    Modes de vie et pratiques environnementales des Français

    Depuis la création d’un ministère chargé de cette question au début des années 1970, la protection de l’environnement s’est progressivement imposée dans l’espace public. Partant de ce constat, plusieurs questions se posent : dans quelle mesure la société française a-t-elle changé son rapport à l’environnement ? Comment cela s’est-il traduit concrètement ? La préoccupation des Français à l’égard de l’environnement influe-t-elle sur leurs actes quotidiens ?

    Visualiser Modes de vie et pratiques environnementales des Français

  • Les indispensables

    Ménages & Environnement - Les chiffres clés - Édition 2017

    Dans leurs activités quotidiennes, et par leurs habitudes de consommation, les ménages exercent des pressions sur l’environnement (émissions de gaz à effet de serre, de polluants atmosphériques, production de déchets, etc.).

    Visualiser Ménages & Environnement - Les chiffres clés - Édition 2017

Ouvrir l'horizon