Société

Dans un monde confronté au changement climatique et à la perte de biodiversité, la transition écologique devient en enjeu majeur, tant pour nos sociétés que pour chaque citoyen.

Elle interroge nos manières de produire, de consommer, d’urbaniser, ainsi que nos relations aux milieux naturels.

Elle implique une conscience des responsabilités, une volonté et un pouvoir d’agir sur ces mutations écologiques, ainsi qu’un engagement de tous les acteurs (citoyens, associations, entreprises…).

Modes de vie, perception des enjeux environnementaux et des risques

Le mode de vie des ménages

Dans leurs activités quotidiennes, et par leurs habitudes de consommation, les ménages exercent des pressions sur l’environnement. Si elles peuvent paraître négligeables à l’échelle individuelle, elles génèrent collectivement de profondes répercussions sur l’environnement et les ressources naturelles. Au fil des dernières décennies, les caractéristiques et les modes de consommation des ménages ont fortement évolué et accentué leurs impacts sur l’environnement. Ainsi, l’individualisation de l’habitat, (…)

Consulter Le mode de vie des ménages

Perception des enjeux par les citoyens

Alors que la question de l’environnement occupe une place inédite dans la société française contemporaine, la relation que les citoyens entretiennent avec cet enjeu reste encore paradoxale. Inquiets face aux effets du changement climatique, les Français peinent à faire évoluer suffisamment leurs modes de vie pour réduire l’impact de ceux-ci sur l’environnement. Alors que les experts les alertent sur l’urgence écologique, de nombreux freins continuent de ralentir le changement des pratiques individuelles. A partir d’un ensemble d’indicateurs quantitatifs, quels progrès et quelles difficultés caractérisent la prise en considération de l’environnement par la société française ?

Consulter Perception des enjeux par les citoyens

Limites planétaires

Depuis le milieu du XXe siècle, la Grande Accélération, caractérisée par le développement économique planétaire et par l’intensification des activités humaines (agriculture, industrie, transport, etc.), associée à la croissance démographique, a conduit à l’utilisation accrue des ressources naturelles (eau, énergie, terres, matières premières, etc.) mettant la planète sous pression : accumulation des gaz à effet de serre dans l’atmosphère, perte de biodiversité, acidification des océans, modification des cycles de l’azote et du phosphore, consommation de l’eau douce, etc.

Consulter Limites planétaires

Éducation à l’environnement et au développement durable

L’éducation au développement durable

L’éducation au développement durable, c’est permettre à chacun de devenir acteur de la transition écologique et solidaire : Par une multiplicité d’actions de terrain, de projets, d’expérimentations, de démarches pédagogiques qui informent, sensibilisent, forment, éduquent à tous les âges aux enjeux de développement durable et de la transition écologique. En proposant une compréhension systémique des différentes thématiques du développement durable : eau, mobilité, consommation, alimentation, énergie, (…)

Consulter L’éducation au développement durable

Participation du public

Cadre et grands principes de la participation du public

Le principe de participation du public en matière environnementale (corollaire du principe d’information du public) est consacré par l’article 7 de la charte de l’environnement, qui a valeur constitutionnelle, ainsi que par le droit européen et par la convention d’Aarhus. Le ministère en charge de l’environnement a élaboré le cadre législatif et réglementaire de la participation du public aux décisions susceptibles d’avoir un impact sur l’environnement, qu’elles soient à l’initiative de l’Etat ou d’une (…)

Consulter Cadre et grands principes de la participation du public

Responsabilité sociétale des entreprises et organismes

La responsabilité sociétale des entreprises

La Commission européenne a défini en 2011 la responsabilité sociétale des entreprises (RSE) comme « la responsabilité des entreprises vis-à-vis des effets qu’elles exercent sur la société ».

En d’autres termes, il s’agit de la contribution des entreprises au développement durable. C’est aussi la reconnaissance que l’entreprise ne doit pas se limiter à une logique financière ou économique, mais qu’elle doit également rendre des comptes à l’ensemble de ses parties prenantes (actionnaires, mais aussi clients, salariés, fournisseurs, pouvoirs publics, associations, citoyens…) en prenant des engagements sociaux et environnementaux qui vont au-delà des exigences réglementaires.

Consulter La responsabilité sociétale des entreprises

Services publics éco-responsables

Les achats publics durables

Les achats publics durables permettent aux personnes publiques de mettre en œuvre leur responsabilité environnementale, sociale et économique, tout en apportant des gains à leur structure. Les achats publics durables constituent un levier économique efficace pour orienter les marchés vers une meilleure prise en compte du développement durable et de l’économie circulaire. Qu’est-ce qu’un achat public durable ? Au sens du Plan national d’action pour des achats publics durables (PNAAPD) 2015-2020, un (…)

Consulter Les achats publics durables

Les services publics écoresponsables

Le dispositif « Services publics écoresponsables » (SPE) a pour objectif de généraliser la prise en compte des enjeux d’écoresponsabilité et de développement durable dans le fonctionnement et les métiers des services publics de l’État et de manière volontaire des collectivités et des établissements hospitaliers. Services publics écoresponsables, accélérateurs de la transition écologique des services publics Le dispositif « Services publics écoresponsables » (SPE) a pour objectif de généraliser la prise en (…)

Consulter Les services publics écoresponsables