Retrait-gonflement des argiles : plus de 4 millions de maisons potentiellement très exposéesRetrait-gonflement des argiles : plus de 4 millions de maisons potentiellement très exposées

Si les mouvements de sol induits par le retrait-gonflement des argiles ne causent pas de dommages humains, ils n’en demeurent pas moins un risque majeur en raison de l’ampleur des dégâts matériels qu’ils provoquent. Ce phénomène, amplifié par les épisodes de sécheresse, est à l’origine de 20 % des arrêtés de catastrophe naturelle et de 38 % des coûts d’indemnisation. L’aléa retrait-gonflement d’argiles fort ou moyen concerne un cinquième des sols métropolitains et 4 millions de maisons individuelles. Leur répartition et leur vulnérabilité potentielle révèlent des disparités territoriales.

Source : SDES, 2017