Dragages et environnement marin - État des connaissances

Le maintien des activités portuaires nécessite le dragage permanent ou occasionnel de quantités très importantes de sédiments : de l’ordre de 50 millions de m3 pour le littoral français. Une très grande partie de ces boues est autorisée à l’immersion dans des zones géographiquement délimitées et après prise en considération des dangers qu’elles présentent pour l’environnement marin. L’évaluation des risques environnementaux liés à ces opérations tait appel à des connaissances relevant de plusieurs disciplines scientifiques qui contribuent à l’évolution de la réglementation. Le présent ouvrage, destiné tant aux gestionnaires qu’aux scientifiques et techniciens de l’environnement, tente de faire le point sur la contamination des sédiments et les risques écotoxicologiques associés, ainsi que sur les méthodes et outils à la disposition des décideurs : analyse de risque, bio-essais, modélisation, traitements à terre.