Actualités - Brèves

Ventes de pesticides en agriculture : quelles évolutions sur les 10 dernières années ?

Herbicides, fongicides, insecticides…Il est essentiel de suivre les évolutions des ventes de ces produits dits « phytopharmaceutiques » utilisés couramment en agriculture. D’autant que la réalité est complexe : certains de ces produits sont dangereux pour la santé et la réduction de leur usage est recherchée, d’autres sont des produits biocontrôles et/ou autorisés en agriculture biologique. L’usage de ces produits est également très variable selon les spécialisations agricoles locales…

Sur les 10 dernières années, les ventes de produits phytopharmaceutiques sont restées à des niveaux élevés. Une baisse est observée sur les deux dernières années. Toutefois, les chiffres détaillés font apparaître clairement une modification des usages et des pratiques agricoles :

  • une baisse sensible de la part des substances les plus nocives pour la santé, classées cancérogènes, mutagènes et reprotoxiques (CMR) : elle passe de 28 % en 2009 à 12 % en 2020 ;
  • une nette augmentation des substances utilisées en agriculture biologique et/ou en produits de biocontrôle : leurs quantités ont plus que doublé en 10 ans, leurs parts par rapport aux substances totales passant de 13 % à 33 % entre 2009 et 2020 ;
  • une diminution moyenne de 10 % entre 2009 et 2020 des substances hors produits biocontrôle et/ou utilisables en agriculture biologique. Parmi les produits concernés, le glyphosate est le premier herbicide vendu en France (12 % du total des ventes sur la période 2018-2020). Toxique pour les organismes aquatiques, il fait encore l’objet d’interrogations sur son caractère cancérogène pour l’Homme. Rappelons que la France s’est engagée dans un plan de sortie du glyphosate sans laisser les agriculteurs sans solutions.
Télécharger l'image de la figure 3128 (png, 92.7 ko)
Figure 3128

Produits phytopharmaceutiques utilisés en agriculture

En 2009
Substances utilisées en agriculture biologique et/ou biocontrôle : 13,4 %
Autres substances actives : 86,6 %
Substances CMR (cancérogènes, mutagènes et reprotoxiques) : 28,4 %

En 2020
Substances utilisées en agriculture biologique et/ou biocontrôle : 33,3 %
Autres substances actives : 66,7 %
Substances CMR (cancérogènes, mutagènes et reprotoxiques) : 12,2 %

La répartition territoriale des achats reflète les pratiques agricoles locales, notamment les types de cultures qui y sont majoritaires.

Télécharger l'image de la figure 3125 (png, 409.5 ko)
Figure 3125

Carte présentant les quantités d’achats de substances actives hors usages en agriculture biologique et produits de biocontrôle, rapportée à la surface agricole utile (SAU), par code postal, sur la période 2018-2020

Depuis 2015, les données sur les quantités de substances actives vendues sont disponibles de façon fiable à l’échelle du code postal des acheteurs. Dans le cas des usages agricoles, le code postal correspond au siège d’exploitation, ce qui ne permet pas de connaître précisément le lieu ou la période d’application des produits achetés. Les parcelles exploitées peuvent en effet être situées dans des communes ayant un autre code postal et certains produits peuvent être stockés.

Sur la période 2018-2020, les communes dans lesquelles les achats de substances actives (hors usages en agriculture biologique et produits de biocontrôle) rapportés à la SAU des exploitations sont les plus élevés sont souvent situées dans les zones de grandes cultures et de cultures permanentes (viticulture, fruits ou autres cultures permanentes).

Note : achats de substances actives (hors usages en agriculture bio et produits de biocontrôle) au code postal de l’acheteur, rapportée à la SAU des exploitations ayant leur siège dans la zone du code postal concerné (hors codes postaux dont le nombre d’exploitations agricoles est inférieur ou égal à 5).

Sources : BNV-D, données de 2018, 2019 et 2020 au code postal acheteur. SSP : recensement agricole 2020 (données provisoires). Traitements : OFB, 2020 et 2021 et SDES, 2022

Cet article vous a-t-il été utile ?

Ouvrir l'horizon