Actualités - Brèves

Se soigner en respectant l’environnement

Les Français achètent 170 000 tonnes de médicaments par an. Pour limiter les impacts des résidus de ces médicaments sur l’environnement, la collecte et le traitement des médicaments non utilisés se développe, grâce notamment aux efforts de chacun.e pour les rapporter en pharmacie.

La France est 8ème dans le classement mondial des pays en termes de consommation de médicaments par habitant. Trois milliards de boîtes de médicaments sont ainsi mises sur le marché français chaque année, pour un total de 170 000 tonnes. Des résidus de médicaments se retrouvent notamment dans les eaux, ce qui a un impact sur la biodiversité aquatique, avec des effets multiples sur les poissons. Collecter et traiter les déchets issus de médicaments constitue donc un enjeu fort.

Télécharger l'image de la figure 2265 (png, 106.2 ko)
Figure 2265 : "texte de description de l'image"

Une filière à responsabilité élargie des producteurs a été mise en place en 2010 pour faciliter la récupération des médicaments non utilisés (MNU). Ils représenteraient 17 600 tonnes en 2018, un chiffre en baisse de 25 % en huit ans. La part de MNU collectés et valorisés énergétiquement augmente, et atteint 62 % en 2018. De plus, la part de Français déclarant rapporter les MNU en pharmacie est également en hausse, passant de 77 % en 2014 à 80 % en 2019.

D’autres déchets font l’objet d’un suivi particulier : les déchets d’activités de soins à risques infectieux (98 % sont collectés puis traités) et les déchets issus de dispositifs médicaux (88 % sont recyclés ou réutilisés, dépassant les objectifs fixés).

Cet article vous a-t-il été utile ?

Ouvrir l'horizon