Actualités - Brèves

Prélevée ou consommée : comment compter (sur) l’eau ?

Notre utilisation de l’eau se fait sous des formes très variées et parfois complexes à quantifier. Dans le domaine des statistiques, elle peut être caractérisée par deux types d’indicateurs : les prélèvements et les consommations.

Les prélèvements correspondent à l’eau douce extraite de sources souterraines ou de surface, pour les besoins des activités humaines. En France, on estime qu’environ 33,5 milliards de m3 sont prélevés chaque année (hors hydroélectricité) dont 80 % dans les eaux de surface. Les prélèvements se répartissent entre le refroidissement des centrales électriques (51 %), les canaux de navigation (16 %), la production d’eau potable (16 %), l’agriculture (9 %) et les autres activités dont l’industrie (8 %).

D’un point de vue statistique, la consommation d’eau correspond à la partie de l’eau prélevée et non restituée aux milieux aquatiques : il s’agit principalement de l’eau évaporée ou incorporée dans le sol, les plantes ou les produits. Elle est estimée à 5,3 milliards de m3 par an, soit 17 % des prélèvements. La part d’eau consommée est très variable selon les usages : l’agriculture est la première activité consommatrice avec 45 % du total, devant le refroidissement des centrales (31 %), l’approvisionnement en eau potable (21 %), les usages industriels et autres (3 %). Cette répartition est très variable selon les territoires.

Connaître la consommation d’eau s’avère primordial pour évaluer la capacité de la ressource à se renouveler. Toutefois, certains services rendus par l’eau nécessitent de prélever temporairement des volumes importants, sans forcément les « consommer » : les deux indicateurs sont donc indispensables pour décrire les usages de l’eau !

Télécharger l'image de la figure 3129 (svg, 229.7 ko)
Figure 3129

Usages de l’eau en France : Moyenne 2008-2018

Prélèvements

33,5 milliards de m3 d’eau douce prélevés

Répartition des prélèvements

  • Refroidissement des centrales électriques : 51 %
  • Alimentation des canaux : 16 %
  • Production d’eau potable : 16 %
  • Usages agricoles : 9 %
  • Usages industriels : 8 %

Consommations

5,3 milliards de m3 d’eau douce consommés

Répartition des consommations

  • Usages agricoles : 45 %
  • Refroidissement des centrales électriques : 31 %
  • Production d’eau potable : 21 %
  • Usages industriels : 3 %

Cet article vous a-t-il été utile ?

Ouvrir l'horizon