Santé Radioactivité

La radioactivité

La radioactivité est un phénomène naturel apparu depuis que les atomes se sont formés il y a 15 milliards d’années. Elle est présente partout sur Terre, au sein de la matière et des êtres vivants.

Dans la nature, la matière est constituée d’atomes se combinant entre eux, certains étant stables et d’autres radioactifs. Ces derniers se désintègrent en émettant différents types de rayonnements, puis deviennent stables à leur tour.

Ainsi, la radioactivité diminue avec le temps, plus ou moins rapidement selon les atomes. L’ensemble des sources de radioactivité d’origine naturelle et artificielle contribue à l’exposition des individus.

En bref

Un Français reçoit au total une dose annuelle moyenne de radioactivité de l’ordre de 3,7 millisieverts par an.

Près des deux tiers de l’exposition totale sont inhérents à la radioactivité naturelle : inhalation de radon (environ 38 % de l’exposition totale), rayonnement émis par le sol (environ 14 %), rayonnement cosmique (environ 8 %) et ingestion d’éléments radioactifs naturels (uranium, radium, etc.) présents dans les aliments et dans l’eau (environ 6 %).

L’exposition d’origine artificielle incombe principalement aux sources médicales et pour une très faible part, à l’industrie et aux installations nucléaires en fonctionnement normal.

En savoir plus

La radioactivité naturelle

Le radon, gaz radioactif omniprésent à la surface de la Terre, se forme lors de la désintégration de l’uranium, du radium et du thorium naturellement présents dans les sols et dans les roches. Les grands massifs granitiques (Corse, Massif armoricain, Massif central, Vosges, etc.) sont les plus concernés, ainsi que certains grès et schistes noirs.

En se désintégrant, le radon forme des éléments radioactifs capables de se fixer sur les aérosols de l’air. Une fois inhalés, ces éléments peuvent alors se déposer le long des voies respiratoires et les irradier. Le radon est classé comme cancérigènes certaines pour le poumon depuis 1987. Considéré comme polluant de l’air intérieur, il serait la seconde cause de cancer du poumon, après le tabac et devant l’amiante, et provoquerait entre 1 200 et 2 900 décès par an, soit 5 % à 12 % des 25 000 décès par cancer du poumon en France.

La concentration en radon dans les bâtiments dépend de la teneur en uranium des sols, des caractéristiques des constructions (étanchéité, ventilation, matériaux de construction) et des habitudes d’aération et de chauffage de leurs occupants.

Radioactivité naturelle : le radon

Reconnu comme cancérigène certain depuis plus de trente ans, le radon constitue la première source d’exposition des populations à la radioactivité naturelle. Présent dans les sols, ce gaz peut présenter de fortes concentrations à l’intérieur des bâtiments et des lieux fermés.

Consulter Radioactivité naturelle : le radon

La radioactivité artificielle

Découverte au début du XXe siècle, la radioactivité a permis de développer de nombreuses applications industrielles (production électrique), médicales (rayons X pour la radiographie) ou militaires.

Les effets des rayonnements émis sur les êtres vivants dépendent de la nature des rayonnements et de l’énergie qu’ils dégagent, de la durée d’exposition et de la sensibilité de l’organisme ou de l’organe cible.

Radioactivité artificielle : les installations nucléaires de base

Les activités conduites dans les installations nucléaires de base (INB) dans le cadre du transport de substances radioactives, mais également dans les installations médicales, vétérinaires, industrielles et de recherche, mettent en jeu des sources de radioactivité artificielle et exposent la population à des rayonnements ionisants.

Consulter Radioactivité artificielle : les installations nucléaires de base

Ressources

  • Les indispensables

    L’IRSN, institut de radioprotection et sûreté nucléaire

    L’IRSN est l’expert public en matière de recherche et d’expertise sur les risques nucléaires et radiologiques. Plus précisément, l’IRSN exerce ses missions d’expertise et de recherche dans les domaines suivants : * Surveillance radiologique de l’environnement et intervention en situation d’urgence radiologique. * Radioprotection de l’homme. * Prévention des accidents majeurs dans les installations nucléaires. * Sûreté des réacteurs. * Sûreté des usines, des laboratoires, des transports et des déchets. * Expertise nucléaire de défense.

    Visualiser L’IRSN, institut de radioprotection et sûreté nucléaire

  • Les indispensables

    Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail (ANSES)

    Établissement public contribuant à assurer la sécurité sanitaire humaine dans les domaines de l’environnement, du travail et de l’alimentation, et également à assurer la protection de la santé et du bien-être des animaux,la protection de la santé des végétaux, l’évaluation des propriétés nutritionnelles et fonctionnelles des aliments.

    Visualiser Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail (ANSES)

  • Liens utiles

    Rapport sur l’état de l’environnement en France - Édition 2019

    Au delà du présent site internet, l’édition 2019 du rapport sur l’environnement est constituée d’un rapport de synthèse, publié le 24 octobre 2019, et de plusieurs focus thématiques dont la vocation est d’aborder des problématiques transversales, plébiscitées par les usagers.

    Consulter le site Rapport sur l’état de l’environnement en France - Édition 2019- Nouvelle fenêtre

  • Liens utiles

    Santé publique France (SPF)

    Santé publique France a pour mission de protéger la santé des populations. En tant qu’agence scientifique et d’expertise du champ sanitaire, elle a en charge l’observation épidémiologique et la surveillance de l’état de santé des populations ; la veille sur les risques sanitaires menaçant les populations ; la promotion de la santé et la réduction des risques pour la santé ; le développement de la prévention et de l’éducation pour la santé ; la préparation et la réponse aux menaces, alertes et crises sanitaires ; le lancement de l’alerte sanitaire.

    Consulter le site Santé publique France (SPF)- Nouvelle fenêtre

  • Liens utiles

    ANDRA, Agence nationale pour la gestion des déchets radioactifs

    L’Agence nationale pour la gestion des déchets radioactifs est chargée de la gestion à long terme des déchets radioactifs produits en France. Dans le cadre de cette mission, l’Andra met son expertise et son savoir-faire au service de l’État pour : trouver, mettre en œuvre et garantir des solutions de gestion sûres pour l’ensemble des déchets radioactifs français afin de protéger les générations présentes et futures du risque que présentent ces déchets.

    Consulter le site ANDRA, Agence nationale pour la gestion des déchets radioactifs- Nouvelle fenêtre

Agir

  • La Commission nationale déontologie et alertes en santé publique et environnement (cnDAspe)

    La création de la Commission nationale de la déontologie et des alertes en matière de santé publique et d’environnement (cnDAspe) par la loi du 16 avril 2013 relative à l’indépendance de l’expertise et à la protection des lanceurs d’alerte en matière de santé publique et d’environnement vise à « resserrer les mailles du filet » de cette vigilance : * En facilitant la remontée des « signalements » issus de la société civile sur ces menaces ou ces dégâts. * En stimulant la réactivité des autorités compétentes afin qu’elles répondent toujours mieux aux signalements évocateurs de véritables alertes. * En accompagnant les organismes publics d’expertise scientifique et technique qui éclairent dans ces domaines l’action des autorités, dans l’amélioration continuelle de leurs pratiques en termes de déontologie et d’ouverture aux différentes parties prenantes.

Cet article vous a-t-il été utile ?

Ouvrir l'horizon