La pollution de l’air par l’ozone (O3) - Archive 2018

Les concentrations moyennes estivales en O3 n’évoluent pas significativement sur la période 2000-2017 mais les dépassements des normes réglementaires de qualité de l’air pour la protection de la santé à long terme et pour la protection de la végétation sont moins fréquents. La baisse des émissions des polluants précurseurs d’O3 expliquent en grande partie cette tendance. En 2017, les dépassements de ces deux normes concernent les régions Auvergne-Rhône-Alpes, Grand-Est, Occitanie et Provence-Alpes-Côte d’Azur. Par ailleurs, un épisode de pollution d’ampleur nationale s’est produit du 19 au 23 juin 2017.