Chiffres clés

Actualités - Brèves

Vers une lente disparition des papillons de jour ?

66% Part des espèces de papillons de jour qui n’ont pas été revues depuis 20 ans dans au moins un département de France métropolitaine

Ces dernières années, plusieurs études scientifiques ont montré le déclin important des populations d’insectes partout en Europe, confirmant le constat réalisé sur le terrain par les naturalistes. Les principales causes à l’origine de ce déclin ? La disparition et la fragmentation des habitats, les pollutions (notamment les pesticides)… et le changement climatique.

Qu’en est-il en France précisément ? Pour établir un premier indicateur sur les insectes, l’Observatoire national de la biodiversité (ONB) s’est intéressé spécifiquement aux papillons de jour, un groupe d’espèces « ambassadeur » pour la biodiversité des insectes, pour lequel de nombreuses données sont disponibles.

Télécharger l'image de la figure 3292 (svg, 162.1 ko)
Figure 3292
Les département de métropole ont perdu, en moyenne, 11 espèces de papillons de jour au cours des 20 dernières années. Source : indicateur ONB

Le constat est alarmant : sur les 301 espèces de papillons de jour recensées en France métropolitaine, deux espèces sur trois ont disparu d’au moins un département qu’elles occupaient au siècle dernier. Le phénomène touche la totalité des départements de la métropole. En moyenne, les départements ont perdu onze espèces de papillons de jour au cours des vingt dernières années.

Les espèces en déclin sont les espèces "spécialistes", c’est-à-dire celles qui dépendent d’un type de milieu naturel particulier (pour se nourrir, se reproduire…). Les espèces des prairies sont particulièrement concernées avec un déclin de ces habitats, en raison de l’urbanisation, de l’assèchement des zones humides et des changements de pratiques agricoles.

Cet article vous a-t-il été utile ?

Ouvrir l'horizon