Actualités - Brèves

Une consommation de matières très variable selon les pays de l’UE

La consommation de matières – biomasse, minerais métalliques, minéraux non métalliques et combustibles fossiles – constitue une pression sur l’environnement. Réduire cette pression fait partie des enjeux de la transition vers une économie plus sobre et décarbonée. Que nous apprennent les données des flux de matières sur la consommation des pays européens ?

En 2019, la moyenne de la consommation de matières en Europe (28 pays) se situe à 13,4 tonnes par habitant (t/hab.). Cette consommation est très variable selon les pays, elle dépend de leurs caractéristiques, de leur histoire, de leur densité de population et de leurs ressources naturelles. Ainsi, ils peuvent être plus ou moins consommateurs et/ou dépendants aux importations :

  • les pays d’Europe centrale et orientale (PECO) mobilisent en moyenne 18,9 t/hab. et cette consommation augmente de manière continue depuis les années 2000, traduisant l’accélération de leur développement économique ;
  • les pays membres historiques de l’Union européenne (« UE à 15 ») utilisent moins de matières : 11,9 t/hab. en 2019. La consommation a chuté après la récession de 2008, qui a fortement impacté l’activité du secteur de la construction.

Avec 11,5 t/hab., la France fait partie des 10 pays les moins consommateurs.

Les données Télécharger les données de la figure 3137 (Comma Separated Values, 2.4 ko) Télécharger l'image de la figure 3137 (svg, 413.8 ko)
Figure 3137

Présentation de la consommation intérieure de matières (DMC) en tonnes par habitant en 2019

Source : Eurostat, août 2021

  • UE à 28  : 13,4 t/hab
  • UE à 15 (hors Malte et Chypre) : 11,9 t/hab
    L’Union européenne à 15 regroupe les pays les plus anciens de l’Union européenne, à savoir : la France, l’Allemagne, la Belgique, l’Italie, le Luxembourg et les Pays-Bas (adhérents depuis 1958) ; le Danemark, l’Irlande et le Royaume-Uni (1973) ; la Grèce (1981) ; l’Espagne et le Portugal (1986) ; l’Autriche, la Finlande et la Suède (1995).
  • PECO = Pays d’Europe centrale et orientale (identifiés par * dans la liste ci-dessous) : 18,9 t/hab

Détail de la DMC des pays d’Europe, de la consommation la plus importante à la plus faible :

  • Finlande : 31,581 t/hab
  • Estonie* : 29,262 t/hab
  • Roumanie* : 27,613 t/hab
  • Suède : 25,843 t/hab
  • Danemark : 24,977 t/hab
  • Irlande : 24,658 t/hab
  • Luxembourg : 22,998 t/hab
  • Bulgarie* : 21,077 t/hab
  • Lituanie* : 18,955 t/hab
  • Autriche : 18,9 t/hab
  • Chypre : 18,822 t/hab
  • Pologne* : 17,615 t/hab
  • Hongrie* : 17,603 t/hab
  • Portugal : 16,704 t/hab
  • Tchéquie* : 15,957 t/hab
  • Allemagne : 14,724 t/hab
  • Lettonie* : 13,863 t/hab
  • Slovénie* : 13,532 t/hab
  • Belgique : 13,3 t/hab
  • Slovaquie* : 12,288 t/hab
  • Malte : 11,627 t/hab
  • France : 11,477 t/hab
  • Croatie* : 10,838 t/hab
  • Grèce : 9,777 t/hab
  • Espagne : 9,04 t/hab
  • Pays-Bas : 8,783 t/hab
  • Italie : 8,111 t/hab
  • Royaume-Uni : 8,4 t/hab

De quelles matières parle-t-on ? Et quelles sont les matières les plus mobilisées ?

Près de la moitié des matières mobilisées sont des minéraux non métalliques, c’est-à-dire des granulats, graviers et sables, utilisés dans la construction. Elles sont moins consommées depuis 2008 dans les pays européens « historiques » (UE à 15), alors que la tendance est inverse dans les pays d’Europe centrale et orientale.

La biomasse (productions agricoles et bois) constitue environ un quart des matières et sa consommation est stable pour tous les pays depuis 2000.

Les combustibles fossiles (pétrole, charbon, gaz) représentent 1/5e de la consommation et sont en diminution depuis la crise de 2008.

Enfin, les minerais métalliques (fer, cuivre, plomb, zinc, etc.) totalisent 5 % de la consommation de matières des pays européens.

Cet article vous a-t-il été utile ?

Ouvrir l'horizon