Actualités - Brèves

Que nous apprend l’observation des glaciers ?

Grâce à des images satellites, des chercheurs ont mesuré la vitesse d’écoulement des glaciers du monde entier. Ces travaux présentent un intérêt majeur : la connaissance des réserves en eau disponibles, mais aussi de l’élévation à venir du niveau des mers du fait du changement climatique.

En analysant des centaines de milliers d’images satellitaires, des chercheurs du CNRS, de l’Université Grenoble Alpes et du Dartmouth College aux Etats-Unis ont mesuré la vitesse d’écoulement de l’eau de 98 % des glaciers présents dans le monde (plus de 200 000 !). À partir de ces données, ils ont réussi à évaluer l’épaisseur et la répartition de la glace des massifs et à en déduire le volume des glaciers. Il résulte de ces travaux que le volume de glace est supérieur de 37 % aux résultats précédents dans l’Himalaya et qu’à l’inverse, il est 23 % plus faible que prévu dans les Andes.

Les glaciers sont surveillés de près car ils jouent un rôle essentiel de réservoirs d’eau pour les populations locales, que ce soit pour leur consommation, leur agriculture ou leur production d’énergie. Mais le volume de glaciers et la vitesse de leur fonte permettent aussi d’anticiper la hausse à venir du niveau des mers.

Télécharger l'image de la figure 3145 (svg, 131 ko)
Figure 3145
L’observation des glaciers permet d’évaluer à la fois les réserves en eau disponibles pour les populations locales et les futures élévations du niveau des mers.

Cet article vous a-t-il été utile ?

Ouvrir l'horizon