Actualités - Brèves

One Health Ecohealth… : que signifient ces nouveaux concepts en santé ?

La recrudescence des maladies infectieuses a conduit la science à repenser la santé humaine à l’échelle mondiale et à l’appréhender dans la complexité de ses interactions avec la santé animale et végétale ainsi que celle des écosystèmes. Deux chercheurs, Serge Morand (CNRS-CIRAD) et Jean-François Guégan (INRAE-IRD), nous éclairent à ce sujet…

En 2004, la World Conservation Society, organisation non gouvernementale internationale sur la biodiversité, promeut l’initiative One World One Health (Un monde, une santé), qui a pour ambition d’associer la conservation de la nature aux objectifs de santé publique en faisant le lien entre émergence de maladies infectieuses issues de la faune sauvage et atteintes aux écosystèmes. Elle est reprise en 2008 sous le terme One Health par l’Organisation mondiale de la santé, l’Organisation mondiale de la santé animale et l’Organisation des nations unies pour l’alimentation et l’agriculture en 2008, en tant que collaboration tripartite préconisant un rapprochement entre médecines infectiologique humaine et vétérinaire pour une meilleure compréhension des maladies zoonotiques et de leur propagation.

Cependant, l’environnement, la biodiversité et les sociétés rurales traditionnelles sont encore largement absents des préoccupations de cette approche surtout en période de crise sanitaire, qui conduit en général à la promotion de la biosurveillance et de la biosécurité avec notamment des abattages massifs d’animaux sauvages ou d’élevage.

Il faut revenir aux fondements de l’infectiologie écologique, datant de la fin du XIXème siècle et qui viendront alimenter en 2003-2004 l’écologie de la santé ou EcoHealth en anglais Cette école élargit le champ de la compréhension en santé pour considérer les modifications des écosystèmes, les problèmes de pathologie animale et la santé humaine, avec toutes leurs interactions directes et indirectes en incluant la santé des plantes. Elle trouve tout son sens dans les politiques de développement durable et de coopération avec les pays les plus pauvres de la planète.

De nouvelles approches pourraient préfigurer le rapprochement nécessaire entre épidémiologie, santé publique et écologie de la santé : le courant EcoHealth qui apporte une vision intégrative et transversale aux problématiques sanitaires, basée sur une compréhension des équilibres dynamiques entre naturalité, humains, usages et pratiques développés par ces derniers, et l’approche Planetary Health qui répond aux aspirations d’une démarche globale et transdisciplinaire en santé publique internationale.

Cet article vous a-t-il été utile ?

Ouvrir l'horizon