Chiffres clés

Actualités - Brèves

Le cabotage maritime, un mode de transport à moindre coût environnemental ?

0,10 c€/t-km Coût environnemental du transport maritime domestique de marchandises (ou « cabotage ») en 2019, en centimes d’euros par tonnes-kilomètres

Le transport maritime domestique de marchandises, appelé aussi « cabotage » représentait 4,4 % du total du transport intérieur de marchandises en France en 2019. Plus d’une quarantaine de ports de France métropolitaine ont été reliés entre eux par ces bateaux qui ont parcouru au total 16,7 milliards de tonnes-kilomètres (t-km) en 2019.

En dehors du bruit, les coûts environnementaux d’un mode de transport regroupent les émissions de gaz à effet de serre et la pollution locale, les autres effets comme les atteintes à la biodiversité étant difficilement monétarisables. Dans le cas du transport maritime de marchandises, il s’agit de la pollution qui touche les populations lorsque les bateaux sont à quai ou du fait des vents qui poussent les polluants vers les côtes.

Tous les navires ne produisent pas les mêmes impacts. Les plus polluants sont ceux qui utilisent le fioul lourd. Les navires qui recourent au fioul domestique génèrent beaucoup moins de dioxyde de soufre et de particules fines. Mais surtout, le transport maritime domestique de marchandises émet en moyenne trois grammes de CO2 par tonnes-kilomètres, soit 10 fois moins que le transport fluvial et 30 fois moins que le transport routier.

Coûts unitaires marginaux des émissions de gaz à effet de serre et de la pollution locale par mode de transport Champ : France métropolitaine Sources : Ademe, SNCF, VNF, SDES, Citepa Traitement : CGDD, SEVS
Les données Télécharger les données de la figure 3273 (Comma Separated Values, 366 octets) Télécharger l'image de la figure 3273 (svg, 11.8 ko)
Figure 3273

Coûts unitaires marginaux des émissions de gaz à effet de serre et de la pollution locale par mode de transport exprimés en c€/t-km pour les émissions de CO2 et la pollution locale de chaque mode de transport :

  • Routier : 0,71 c€/t-km pour le CO2 et 1,2 c€/t-km pour la pollution locale
  • Ferroviaire : 0,071 c€/t-km pour le CO2 et 0,05 c€/t-km pour la pollution locale
  • Fluvial : 0,21 c€/t-km pour le CO2 et 0,5 c€/t-km pour la pollution locale
  • Maritime domestique : 0,021 c€/t-km pour le CO2 et 0,084 c€/t-km pour la pollution locale

Champ : France métropolitaine.
Source : calculs SEVS à partir de Ademe, SNCF, VNF, SDES, Citepa

Au final, le transport maritime intérieur est sept fois moins impactant pour l’environnement que le transport fluvial et 19 fois moins que le transport routier. Avec le fret ferroviaire, il apparaît ainsi comme l’un des plus « compétitifs » sur le plan environnemental.

Cet article vous a-t-il été utile ?

Ouvrir l'horizon