Actualités - Brèves

La France est-elle en bonne voie pour atteindre les Objectifs de développement durable ?

Il reste moins de 10 ans aux 193 États membres des Nations Unies pour atteindre les 17 Objectifs de développement durable (ODD) qu’ils se sont fixés en 2015. Comment la France progresse-t-elle pour être au rendez-vous de cet « Agenda 2030 » ? Quels défis lui faut-il encore relever ?

L’ « État des lieux de la France », étayé par les travaux de l’Insee et de nombreux rapports, nationaux et internationaux, ainsi que par des articles d’actualité, propose de retracer les avancées de la France sur des thématiques précises, au cours des cinq dernières années. Il reprend cinq des six principaux enjeux de la « feuille de route - stratégie nationale de développement durable », qui croisent chacun plusieurs ODD : lutte contre la pauvreté, sobriété carbone, éducation, alimentation et santé et participation citoyenne.
Le choix des sujets, volontairement ciblé, résulte de conclusions d’ateliers et de concertations préalables, réalisées en intelligence collective.

Concrètement, comment suivre les avancées de la France ?

A travers un jeu de 98 indicateurs suivis régulièrement par les services statistiques, les tendances de fond sur une période de cinq ans sont analysées et mises en perspective pour être compréhensibles par tous.

Comment identifier les sujets sur lesquels la France doit progresser ?

L’« État des lieux de la France en 2020 » permet d’aborder les ODD de manière globale, croisée, et d’identifier aussi plus finement, pour chaque enjeu, ce qui est en bonne voie ou reste à améliorer, tout en mettant en regard les politiques et actions menées pour y parvenir.
Des planches d’infographies placées en fin de chapitres offrent une vision « en un clin d’œil » de quelques chiffres et faits à retenir de l’avancée de la France vers les ODD. Les planches de data visualisation complètent l’information écrite et permettent de saisir des trajectoires.
Ce rapport permet à chacun de disposer de clés de lecture pour comprendre et se faire une opinion sur le chemin encore à parcourir d’ici 2030. L’information proposée peut être affinée pour les lecteurs qui souhaitent aller plus loin, en consultant les liens interactifs en bas de page.

Télécharger l'image de la figure 3121 (svg, 371 ko)
Figure 3121 : Enjeu 2 : transformer les modèles de sociétés par la sobriété carbone et l’économie des ressources naturelles, pour agir en faveur du climat, de la planète et de la biodiversité.

Enjeu 2

Transformer les modèles de sociétés par la sobriété carbone et l’économie des ressources naturelles, pour agir en faveur du climat, de la planète et de la biodiversité.

En bonne voie :

  • Les forêts françaises représentent 10 % de la surface boisée européenne et 31 % de la surface nationale (soit 16 millions d’hectares). Elles captent 70 millions de tonnes de CO2.
  • La qualité de l’air s’améliore dans les grandes villes : le taux de particules fines est passé de 31,4 % en 2011 à 0,7 % en 2019.

A améliorer :

  • Empreinte carbone : elle a diminué de 13,9 % en 9 ans, passant de 11,5 tonnes des CO2 en 2010 à 9,9 tonnes en 2019.
  • Les émissions intérieures de CO2 ont baissé de 25 % entre 1995 et 2019 mais les émissions associées aux importations ont augmenté de 72 %.

Progrès importants attendus :

  • Biodiversité terrestre : la France est un des 17 pays mégadivers au monde mais 3/4 des habitats d’intérêt communautaires sont en mauvais état. On observe une perte de 24 % des espèces spécialistes depuis 1989 et une perte de 39 % en milieu agricole.
  • Entre 2014 et 2019 on constate une diminution de 2,4 % des populations d’oiseaux communs.
  • Les océans absorbent plus de 90 % du réchauffement climatique, ce qui constitue un risque pour leur écosystème.
    Progrès importants attendus :
  • Biodiversité terrestre : la France est un des 17 pays mégadivers au monde mais 3/4 des habitats d’intérêt communautaires sont en mauvais état. On observe une perte de 24 % des espèces spécialistes depuis 1989 et une perte de 39 % en milieu agricole.
  • Entre 2014 et 2019 on constate une diminution de 2,4 % des populations d’oiseaux communs.
  • Les océans absorbent plus de 90 % du réchauffement climatique, ce qui constitue un risque pour leur écosystème.

Cet article vous a-t-il été utile ?

Ouvrir l'horizon