Infographie

Actualités - Brèves

Comment s’explique la baisse des émissions de CO2 liées à l’énergie ?

28 % Baisse des émissions de CO2 liées à la combustion d’énergie entre 1990 et 2020 en France métropolitaine

Entre 1990 et 2019, les émissions de CO2 résultant des consommations d’énergie ont baissé de 19 %. Plus précisément, cette évolution est intervenue à partir de 2005, après une phase de stabilisation. Cette baisse s’accentue en 2020, avec une baisse des émissions de 11 % sur un an en raison de la crise sanitaire.

Selon les secteurs émetteurs de CO2 (résidentiel, transports ou production), trois facteurs principaux expliquent l’évolution constatée : le niveau d’activité économique, des gains en efficacité énergétique et l’évolution du bouquet (ou « mix ») énergétique, c’est-à-dire de la répartition entre les différentes sources d’énergie.

  • Dans le secteur résidentiel, la baisse des émissions de CO2 atteint 30 % entre 1990 et 2019, en raison du recours croissant aux énergies renouvelables pour le chauffage (bois, pompes à chaleur), de la décarbonation du « mix électrique » (avec notamment le développement du parc nucléaire), mais aussi de l’amélioration des performances thermiques des nouveaux logements et des efforts de rénovation du parc existant.
  • Le secteur des transports, largement dominé par le mode routier, a connu une hausse d’activité importante, hormis pour l’année 2020 pour le transport de voyageurs compte tenu des confinements et limitations de déplacement liés à la crise sanitaire. Les émissions liées au transport de voyageurs comme au transport de marchandises augmentent sur la période 1990-2019 (respectivement + 4 % et + 1 %).
  • Dans le secteur productif, les émissions ont été réduites de 26 % sur la période 1990-2019 grâce à trois facteurs combinés : les gains en efficacité énergétique, l’usage d’une énergie moins carbonée et la « tertiarisation » de l’économie, c’est-à-dire la croissance de la part des services par rapport à l’industrie. En 2020, cette baisse s’est accentuée du fait des restrictions d’activité et atteint - 31 % par rapport à 1990.

Avertissement : pour permettre une analyse structurelle en dehors des effets de la crise sanitaire, les évolutions et les facteurs explicatifs sont présentés sur l’infographie sur la période 1990-2019.

Les émissions de CO2 liées à l'énergie.
Télécharger l'image de la figure 3262 (svg, 754.2 ko)
Figure 3262

Les émissions CO2 liées à l’énergie : évolutions et facteurs en infographie

Répartition des émissions de CO2 par secteur :

  • Transports : 40 %
  • Secteur productif (Agriculture, Industrie, Tertiaire) : 35 %
  • Résidentiel : 17 %
  • Autres : 8 %

Évolution des émissions de CO2 liées à l’énergie en France entre 1990 et 2019 pour l’ensemble des secteurs.

  • Évolution (1990-2019) : - 19 %
  • Facteurs négatifs qui font augmenter les émissions de CO2 : hausse de la population (+ 15 %), hausse du PIB/hab. (+ 36 %)
  • Facteurs positifs qui réduisent les émissions de CO2 : baisse de l’intensité énergétique (PIB/énergie primaire consommée) (- 31 %), décarbonation du mix énergétique (- 25 %)

Évolution des émissions de CO2 liées à l’énergie en France entre 1990 et 2019 pour le secteur des transports de marchandises.

  • Évolution (1990-2019) : + 1 %
  • Facteurs négatifs qui font augmenter les émissions de CO2 : hausse du nombre de tonnes-km transportées (+ 32 %), report modal du rail vers la route (+ 12 %)
  • Facteurs positifs qui réduisent les émissions de CO2 : baisse de l’intensité énergétique (PIB/énergie primaire consommée) (- 23 %), décarbonation du mix énergétique (- 9 %)

Évolution des émissions de CO2 liées à l’énergie en France entre 1990 et 2019 pour le secteur des transports de voyageurs.

  • Évolution (1990-2019) : + 4 %
  • Facteurs négatifs qui font augmenter les émissions de CO2 : hausse du nombre de voyageurs-km transportés (+ 23 %), baisse du taux de remplissage des voitures (- 13 %)
  • Facteurs positifs qui réduisent les émissions de CO2 : amélioration de l’efficacité énergétique des voitures (- 23 %), décarbonation du mix énergétique (- 7 %)
    Note : les émissions de CO2 des transports de voyageurs sont émises à 93 % par la voiture individuelle.

Évolution des émissions de CO2 liées à l’énergie en France entre 1990 et 2019 pour le secteur productif.

  • Évolution du secteur productif (1990-2019) : - 26 %
    • Évolution du sous-secteur Agriculture (1990-2019) : - 12 %
    • Évolution du sous-secteur Industrie (1990-2019) : - 33 %
    • Évolution du sous-secteur Tertiaire (1990-2019) : - 12 %
  • Facteurs négatifs qui font augmenter les émissions de CO2 : augmentation de la valeur ajoutée (+ 56 %)
  • Facteurs positifs qui réduisent les émissions de CO2 : baisse de l’intensité énergétique (PIB/énergie primaire consommée) (- 26 %), décarbonation du mix énergétique (- 27 %), tertiarisation de l’économie (- 11 %).

Évolution des émissions de CO2 liées à l’énergie en France entre 1990 et 2019 pour le secteur résidentiel.

  • Évolution (1990-2019) : - 30 %
  • Facteurs négatifs qui font augmenter les émissions de CO2 : hausse de la surface totale des logements (+ 52 %)
  • Facteurs positifs qui réduisent les émissions de CO2 : décarbonation du mix énergétique (- 26 %), amélioration des performances thermiques (consommation de chauffage par m2) (- 39 %).

Cet article vous a-t-il été utile ?

Ouvrir l'horizon