Actualités - Brèves

Mon beau sapin… roi de l’environnement ?

Près de six millions de sapins naturels ont été vendus en France en 2020. Même si les chiffres sont assez stables, la question épineuse perdure : quel sapin choisir pour respecter la planète ?

Noël est souvent symbolisé par un beau sapin et des cadeaux qui font la joie de toute la famille. Mais ces symboles peuvent aussi avoir un réel impact sur l’environnement, à commencer par le sapin. Voici quelques conseils pour respecter l’environnement pendant les fêtes de fin d’année :

• Choisir un sapin labellisé ? les sapins ne sont pas issus de belles forêts naturelles, ce sont des plantations spécifiques de culture de Nordmann et d’épicéas situées dans le Morvan, en Franche-Comté, ainsi qu’en Corrèze, dans le Jura ou encore les Ardennes. Il faut cinq à dix ans pour produire un sapin de Noël… qui sera utilisé quelques semaines. Pour limiter son impact environnemental (bilan carbone, pesticides…), des labels existent : le label international PEFC qui garantit une gestion durable des forêts, le label international MPS qui évalue l’impact environnemental des productions… Des certifications sont aussi disponibles comme « Plante bleue » qui réunit des professionnels ayant opté pour un cahier des charges respectueux de l’environnement. Il est aussi possible de louer son sapin naturel d’une année sur l’autre au lieu de l’acheter.

• Choisir un sapin artificiel ? plutôt que d’installer un arbre fraîchement déraciné chaque année dans son salon, certains préfèrent le sapin artificiel. Le plus répandu est encore en plastique mais pour que sa production ait un plus faible impact que le sapin naturel, il faudrait le conserver au moins 20 ans, selon certaines études. Il est désormais possible de le choisir en bois, qui est un matériau plus durable. La dernière option est tout simplement de le fabriquer soi-même : accroché au mur avec des branches de bois, en ficelle, des planches…

• Et l’après-Noël ? après les fêtes, ne pas oublier que le sapin naturel ne se jette pas avec les ordures ménagères mais se recycle. On le composte ou on le dépose dans les déchets verts en déchetterie… parfois, on peut même le replanter dans le jardin. Certains sapins sont déjà colorés : mieux vaut les éviter car ils devront être jetés en raison des produits toxiques utilisés. Quant au sapin artificiel, il retrouve son espace de rangement… jusqu’au Noël suivant.

Télécharger l'image de la figure 3068 (svg, 104.9 ko)
Figure 3068 : Mon beau sapin… roi de l’environnement ?
Le sapin de Noël peut être naturel ou artificiel, acheté ou fabriqué par soi-même… voire loué.

Cet article vous a-t-il été utile ?

Ouvrir l'horizon